Dans le cadre de son rapport sur la prévention nutritionnelle, le Professeur Serge Hercberg préconise l’adoption et la mise en place d’un système d’information nutritionnel unique, sur la face avant de l’emballage des aliments.

Pour répondre aux demandes de ce type, le logiciel beCPG évolue en mettant à disposition des industriels un outil fiable pour calculer les classes et scores nutritionnels des aliments.

 

Cette échelle permet aux producteurs et distributeurs d’évaluer dès à présent l’ensemble de leurs gammes de produits, d’anticiper la prochaine loi de santé portée par la ministre Marisol Tourraine et de se démarquer vis-à-vis des concurrents.

 

“C’est un moyen efficace d'améliorer la qualité nutritionnelle des produits et de bénéficier d’un positionnement favorable sur le futur système d’information nutritionnel en valorisant ainsi leurs efforts en terme de formulation nutritionnelle.”

 

beCPG calcule deux métriques:

  • Le score nutritionnel global est calculé sur les mêmes critères pour tous les produits et permet de comparer la qualité nutritionnelle des produits entre eux.

  • L’échelle nutritionnelle s’appuie sur les recommandations du rapport et comprend cinq catégories de qualité nutritionnelle. Chaque profil de l’échelle est paramétré dans beCPG selon le type de produit, ses propres seuils et règles d’application.

Ainsi, un industriel peut définir des règles qui lui sont propres pour le score nutritionnel et pour les seuils de l’échelle nutritionnelle. Il peut également inclure des critères environnementaux ou tout autre type de règles.

 

“Cela permet aux équipes R&D de disposer des bonnes métriques et de travailler avec des indicateurs fiables sur la qualité nutritionnelle, le coût, les règles liées à la politique de l’entreprise et aux exigences clients.”

 

Utiliser beCPG est un gain de temps, pour le calcul des valeurs nutritionnelles, pour le respect de la réglementation INCO et le respect des cahiers des charges clients. C’est aussi un gage de qualité car le système permet d’améliorer la qualité nutritionnelle des produits tout en assurant la maîtrise des allergènes et des réglementations.   

 

Par défaut, beCPG intègre la méthode proposée par l’OfCom (Rayner et al., 2009) pour le calcul du score global et sa propre échelle de classe nutritionnelle.

Un survol des aliments dans une recette permet d’afficher la classe nutritionnelle des produits.

 

 

Des rapports permettent de visualiser les produits par classes nutritionnelles, d’évaluer les différentes gammes et les axes d’amélioration. A l’aire du BigData, beCPG propose les métriques essentielles pour faire de l’analyse pro-active en croisant coûts, qualité nutritionnelle, bilan environnemental et processus de fabrication.

Ne subissez plus la réglementation mais utilisez là comme tremplin de croissance:

“beCPG, your products easily!”

 


Références:
Rapport sur la prévention nutritionnelle par le Pr Serge Hercberg :
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/144000068/0000.pdf
Méthode OfCom (Rayner et al., 2009
https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/216094/dh_123492.pdf
Article dans le journale le monde "Nutrition : vers un code de bonne conduite ?"
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/04/01/nutrition-vers-un-code-de-bonne-conduite_4393678_1650684.html