Innovation et développement de nouveaux produits alimentaires

Comme le présente cet article du Figaro, dans un marché en stagnation fragilisé par la guerre des prix (les tarifs ont baissé de 1,2 % en 2015), industriels et distributeurs misent sur les nouveaux produits pour faire repartir les ventes et redresser leurs marges. 2200 innovations ont été présentées en 2016 au SIAL soit une hausse de 24% du nombre de nouveaux produits par rapport à 2014.

Dans cet article de Robert Brands, le développement de nouveaux produits peut être découpé en 8 grandes étapes:

  • L'analyse FFPM (Force, Faiblesse, Possibilité, Menace) ou encore SWOT en anglais
  • La production d'idée
  • Test du concept
  • L'étude de marché
  • Tests d'une version Beta (essais labo)
  • L'industrialisation et le développement produit
  • La commercialisation
  • Les ajustements suite au lancement du produit (amélioration continue et ajustement du prix)

Une démarche similaire est présentée par le Conference Board du Canada.

Grâce au logiciel de PLM beCPG, nous allons voir comment vous pouvez gérer votre démarche d'Innovation pour le développement de nouveaux produits alimentaires et de nouveaux emballages.

Pourquoi faire de la gestion de projet ?

La gestion de projet permet de gérer plusieurs aspects du projet:

  • le planning
  • le rôle et la responsabilité de chaque intervenant du projet
  • les documents tels que le brief marketing, les formulations, les fiches techniques, les résultats d'essais, les bons à tirer, ...
  • le budget

Le planning

Le planning permet de définir les tâches du projets en décomposant chaque phase en tâches et sous-tâches de manière à avoir une représentation visuelle de la structure du projet (WBS : Work breakdown structure). Il permet aussi de communiquer à chaque membre de l'équipe les objectifs et le rôle de chacun. Ainsi, tout le monde est sur la même page.

Quand une tâche démarre, l'acteur est notifié par workflow et par email avec une description de ce qu'il doit faire et des liens vers les livrables à réaliser. Ces wokflows se paramètrent sans développement par le chef de projet.

L'évaluation du projet

Chaque projet est évalué selon des critères définis par le chef de projet.

La formulation et la génération de fiche technique

Le logiciel de PLM beCPG propose un module de formulation pour calculer les allergènes, les ingrédients, les nutriments, les coûts et les allégations du produit à partir de sa recette.

Une fois que les données réglementaires et les coûts sont calculées par beCPG, les fiches techniques sont générées automatiquement, par exemple, la Fiche Technique pour le client et la Fiche de Production pour l'usine.

La gestion documentaire

La gestion documentaire permet de stocker tous les documents qui se rattachent au projet : le brief marketing, les formulations, les fiches techniques, les résultats d'essais, les bons à tirer, ... Les documents sont classés en dossier et sous-dossier selon un plan de classement défini par le chef de projet.

Les utilisateurs consultent facilement les documents grâce à la prévisualisation en ligne et ils peuvent les éditer dans Microsoft Office ou Google Docs. Dès qu'un document est modifié, l'ancienne version est archivée dans l'historique des versions ce qui permet d'avoir une traçabilité complète des modifications (qui a modifié, quand et pourquoi).

Plusieurs vues permettent de consulter les documents.

Pour gagner du temps lors de la création d'un projet, il est possible de créer des modèles de projets pour initialiser le planning et le plan de classement des documents.

Le budget

Le chef de projet doit toujours avoir en tête le budget de son projet. Pour cela, il peut définir le budget prévisionnel du projet, les dépenses, les revenues et suivre le budget réel.

La recherche

Un des soucis fréquent des utilisateurs est la recherche des documents. Pour cela, la recherche propose la prévisualisation des documents. Cette recherche permet de rechercher dans les méta-données du document et dans le contenu du document (par exemple, dans le texte d'un contrat). L'utilisateur n'est donc pas obligé de connaître où se trouvent les documents qu'il recherche.


 

Les activités

Le suivi des activités permet de suivre facilement l'activité qu'il y a eu sur le projet (commentaires, modification de document, changement d'état des tâches, ...).